jet
photo
Psyel
Menu
*

Accueil de PsyEl

* Méthodes de psychothérapie

Maladies

* Symptômes de la Dépression nerveuse
* Sortir de la Dépression nerveuse
* Névrose hystérique
* T.O.C. symptômes et traitements
* Méthode de contrôle des Attaques de Panique
* Autoévaluation des Tocs selon l'échelle Ybocs
   

 

Développement Personnel:

*

Intérêt du développement personnel

* Méthode Jungienne ou américaine ?
* libérez-vous des blocages psychologiques et des souffrances anciennes
* Programmez-vous à la réussite
* Transformez-votre vie par la visualisation positive
* Comment visualiser

Fleurs de Bach

* Théorie des Fleurs de Bach
* Propriétés et indications thérapeutiques des Fleurs de Bach

Rêves :

* Analyse de rêves : méthode d'interprétation
* exemple de rêve symbolique
* exemple de rêve prémonitoire

Harcèlement :

* Harcèlement moral
* Contact

*

Règlement en ligne

 

 

Dépression Nerveuse

 

b

– Méthodes pour sortir de la dépression

Vous pouvez prendre des antidépresseurs, mais cela consiste à vous anesthésier pour que vous ne sentiez pas cette voix en vous qui hurle : ça ne peut plus durer. Donc la dépression dure plus longtemps.

La solution n'est pas de vous fuir mais de plonger au cœur de cette souffrance pour comprendre sa cause. Dans certains cas vous pouvez la trouver seule. Dans des cas plus complexes ou plus douloureux, il faudra vous faire aider

1

Si votre dépression est due à :

Mais vous n'avez pas besoin d'entamer une psychothérapie. Le problème, ce n'est pas vous, c'est le harceleur qui en a un. Plus tard, vous pourrez peut être vous poser la question du pourquoi, mais pas maintenant, pas en plein combat. Là il faut juste regonfler votre confiance en vous, faire le point sur votre avenir, sur ce que vous voulez et vous battre pour cela. En plein combat, ce n'est pas le moment de se livrer à une introspection toujours fragilisante.

Après en être sorti seulement vous pourrez vous poser la question du « pourquoi moi » qui n'a peut être rien à voir avec ce que vous êtes mais tout à voir avec le poste que vous occupiez ou ce que le harceleur projetait sur vous. Si vous êtes en plein harcèlement, le professionnel le plus utile que vous puissiez vous offrir, c'est un avocat. Eventuellement un coach mais en second.

C'est seulement si vous avez vécu des harcèlements avec des personnes différentes dans des entreprises ou milieux différents que vous avez intérêt à entamer une psychothérapie à ce sujet

*

Un deuil ou un traumatisme connu récent 

Là aussi, une blessure unique de la vie, vous pouvez parfois vous prendre en main tout seul. Déjà sortez, allez vous promener au soleil. Faites du chi qong, du tai chi, du yoga... ces exercices asiatiques aident à ramener la sérénité, à évacuer la souffrance.

Mais tout sport doux : marche, natation, vélo... tout sport que vous aimez est favorable. Il vous procurera des endorphines de plaisir, il vous aidera à évacuer les toxines de la douleur et à passer de bonnes nuits de sommeil. Il renouvellera vos forces.

Si vous aimez chanter ou dessiner, ne vous en privez pas : cela vous permettra d'extérioriser une partie de la souffrance, donc de vous en défaire.

Certaines plantes vous seront utiles :

Si cela ne suffit pas ou si vous avez vécu plusieurs harcèlements successifs, plusieurs abandons successifs, plusieurs traumatismes identiques successifs, alors vous avez besoin d'un psy. Dès lors qu'il y a répétition d'agressions extérieures, il faut se demander quelle est la faille en nous qui attire ou permet ces expériences douloureuses.

 

*

Dépression sans cause évidente

En revanche si la cause de votre souffrance n'est pas évidente pour vous, s'il n'y a pas un événement récent qui l'explique, cela veut dire qu'il faut plonger profondément dans votre insconscient pour comprendre la raison de cette dépression. Et il vaut mieux le faire tôt avant que la lutte ne vous épuise.

Lutter contre la dépression n'est pas la solution. Il faut plonger au cœur de votre inconscient pour chercher la cause de sa souffrance. Si cela vient du subconscient ou du superconscient...

Le subconscient est la partie de l'inconscient où nous stockons ce que nous refoulons : nos peurs, nos frustrations, nos colères inexprimables, nos fantasmes inavouables... C'est un peu notre grenier naturel, l'endroit où l'on entasse tout ce qu'on ne veut pas, notre côté obscur. Si on ne le vide jamais, il peut déborder sur le conscient et provoquer des actes manqués, des rages inexplicables, des crises de panique irraisonnées, un sentiment d'étouffement, d'impuissance etc...

Mais si on part à la découverte de soi même à tâtons dans le noir, on fait des découvertes fabuleuses, des richesses cachées, enfouies au plus profond de soi. Un héritage du passé souvent car nos aïeux nous ont légué leurs complexes et névroses en héritage bien souvent. Mais que de talents refoulés, de dons reviennent à la surface... Quand au négatif réel, à la clarté de la conscience, il s'évanouit en fumée.

Pour cette quête, vous aurez besoin d'un psy qui tienne la lampe pendant que vous fouinerez dans votre grenier personnel. Je ne dis pas que vous ne puissiez pas le faire seul(e) si vous vous en sentez la force, mais cela peut être très fortement déstabilisant. Surtout quand la dépression a commencé, il vaut mieux se faire assister.

Quand au Superconscient... notre âme... c'est la partie de nous qui sait ce qui est le mieux pour nous. Il n'est pas rare qu'il nous envoie un sentiment d'insatisfaction quand nous nous encroûtons dans une routine quotidienne au lieu de suivre une voie épanouissante. Pas rare non plus qu'il nous envoie des signaux avertisseurs de danger quand nous nous engageons dans une mauvaise voie. Les messages qui viennent du Superconscient ou de l'Âme doivent être pris très très au sérieux. C'est notre meilleur guide.

Donc deux attitudes différentes à avoir selon que le sentiment de dépression provienne du subconscient ou de l'Âme. Dans le premier cas, on farfouille pour trier le bon du moins bon, on met au clair, on rectifie les programmes erronés de l'éducation, on fait de la visualisation pour se reprogrammer, on se rassure, etc... Dans le second, il faut s'écouter, comprendre le langage symbolique et le suivre.

Mais dans un cas comme dans l'autre, une fois sortis du trou noir de la dépression, vous vous sentirez tellement plus pleinement vivant. Cette maladie offre un cadeau lumineux à qui en a triomphé.

 

Psyel : 01 57 67 79 05 - 50 €/séance d'environ une heure par téléphone ou webcam

Psychothérapie en ligne

)