jet
photo
PSYEL

Psychothérapie en ligne

Menu

 

*

Accueil de Psyel

* Méthodes de psychothérapie

Maladies

* Symptômes de la Dépression nerveuse
* Sortir de la Dépression nerveuse
* Névrose hystérique
* T.O.C. symptômes et traitements
* Méthode de contrôle des Attaques de Panique
* Autoévaluation des Tocs selon l'échelle Ybocs
   

 

Développement Personnel:

*

Intérêt du développement personnel

* Méthode Jungienne ou américaine ?
* libérez-vous des blocages psychologiques et des souffrances anciennes
* Programmez-vous à la réussite
* Transformez-votre vie par la visualisation positive
* Comment visualiser

Fleurs de Bach

* Théorie des Fleurs de Bach
* Propriétés et indications thérapeutiques des Fleurs de Bach

Rêves :

* Analyse de rêves : méthode d'interprétation
* exemple de rêve symbolique
* exemple de rêve prémonitoire

Harcèlement :

* Harcèlement moral
* Contact

*

Règlement en ligne
Présentation des Fleurs de Bach

Les "fleurs de Bach" sont des préparations à base de fleurs solarisées (infusées au soleil) puis conservées dans de l'alcool (brandy selon la méthode traditionnelle). Elles ont été inventées par un médecin anglais le Dr Edward Bach 1886-1936, docteur en médecine puis bactériologiste, enfin homéopathe.

L'idée de base du docteur Bach est la suivante : la maladie est d'abord générée par un état d'esprit, cet état émotionnel créant les conditions de la maladie. En guérissant cet état mental, il devenait possible de créer la guérison des malades, de générer la bonne santé.

Exemple : nous savons tous que c'est quand nous sommes énervés ou exaspérés que surviennent les accidents. Avez-vous dans votre vie un seul exemple ou vous vous soyez blessé alors que vous étiez parfaitement calme, détendu, sans obligation urgente ? Le docteur Bach a trouvé la fleur qui calme les esprits survoltés. Son nom ? Vous allez rire : Impatiens ! Ce n'est pas de la blague, la fleur de l'impatiens glandulifera préparée selon la technique du Dr Bach a la propriété de calmer les esprits survoltés. Non, cela ne ralentit pas. On est beaucoup plus efficace quand on agit posément et énergiquement dans la bonne direction que lorsque l'on s'agite mu par le stress en essayant de faire trois choses en même temps. Et on est moins fatigué à la fin de la journée en ayant avancé davantage.

L'instinct populaire le sent bien : "j'en ai plein le dos de cette situation, mais je dois..." et on se retrouve peu après avec un lumbago qui empêche de continuer. "Je ne peux pas sentir ce type-là, mais je suis obligé..." et j'attrape un rhume. "Quel(le) casse-pied! mais bon, c'est la famille, on va le visiter et zut, je me foule le pied la veille. Je ne peux pas y aller... Dommage... Mais c'est un accident. Je n'y peux rien. Je ne suis pas en tort." Cela dit, le lumbago, le rhume ou la foulure gêne aussi pour faire ce qu'on aime.

Faire ce qu'on aime n'est pas toujours facile. La vie en société impose des contraintes. Mais si on se contraint trop, si on subit trop, on risque de tomber malade. Il faut donc poser ses limites calmement. Sauf que, bien souvent, on a du mal, on s 'en veut de ne pas faire/supporter ce qui fait plaisir/ est nécessaire à l'autre. Alors on râle ou on se met en colère, ce qui met en danger la relation ou alors, on subit, avec les inconvénients de santé qui se profilent à l'horizon.

Bon nombre de problèmes psychologiques ou de santé sont causés par des souffrances anciennes, pas ou mal refermées qui suppurent leur venin et pourrissent la vie. Il en est de même pour beaucoup de maladies bien physiques.

Savez-vous que 3 cancers sur 4 surviennent dans les 5 ans après un drame ? Deuil, divorce subi, etc...

Rester avec une plaie ouverte dans l'âme est une erreur. Si vous êtes poignardé, vous irez vous faire recoudre aux urgences. Quand c'est votre coeur, vos sentiments qui ont été lacérés, pourquoi faire comme si tout allait bien et compter seulement sur le temps?

On dit que le temps efface les blessures. C'est vrai, si vous vous écorchez, cela guérira tout seul. Mais si vous avez une artère ouverte, croyez-vous que cela guérira tout seul ?

Il faut soigner son équilibre psychologique autant que son corps. D'abord parce que cela vous rendra heureux, que par ricochet, cela rendra heureux ceux qui vous entourent ; ensuite parce que cela vous donnera une bonne santé ; et, cerise sur le gâteau, cela favorisera votre épanouissement professionnel et attirera des gens sympathiques dans votre vie.

Pour cela, le docteur Bach a fait des découvertes d'une importance capitale. En effet, avant lui, quand on était mal, les seules issues possibles étaient

*

Encaisser virilement en serrant les dents. Cela permet de somatiser ou de noyer "virilement" ses soucis dans l'alcool. Avec cette méthode, tu survis si tu es fort. Mais... tant pis pour les dégâts collatéraux sur ta famille et ta santé.

*

Se confesser à un prêtre. Très utile quand on culpabilise. Mais pour qui se sent trahi, blessé, le coeur à vif... ce peut être un peu insuffisant. Il y a l'amour de Dieu, oui certes. Cela peut aider vraiment. Bien des gens ont été soutenus dans des difficultés extrêmes par leur foi et leur relation personnelle à la divinité. Il faut avoir la foi, cependant. Et face à une mère qui vient de perdre son enfant, difficile de lui expliquer que Dieu est amour.

*

Se découvrir avec un psy depuis Jung et Freud. Parfait pour comprendre la source d'erreurs répétitives et éviter de les recommencer à l'infini. Mais comprendre et guérir... cela fait deux.

Ce n'est pas parce qu'on a compris qu'on aime systématiquement des partenaires catastrophiques parce que notre relation au parent de l'autre sexe était catastrophique, qu'on ne va pas tomber amoureux une fois de plus de M. ou Mme Catastrophe Ambulante. Quitte à jurer qu'il/elle est complètement différent des autres et du parent en question.

On peut guérir, certes, mais... Dieu que c'est long ! Des années avant de pouvoir supporter de regarder le problème en face et de pouvoir le résoudre. Et des années de souffrance...

Les fleurs de Bach ont complètement bouleversée ma pratique professionnelle, car, grâce à elles, on peut avancer très vite, et voir ceux que nous aidons se remettre et repartir dans la bonne direction. Voir une personne aller de mieux en mieux à chaque visite est un fantasme pour nous autres psy, accoutumés aux blocages, aux nombreux "pas à l'élastique" : un pas en avant, un en arrière, puis deux en avant, un en arrière, etc.... Fantasme dont les fleurs du Dr Bach ont fait une réalité. Il y a toujours des strates de blocages psy empilées comme dans un oignon, mais grâce aux fleurs de Bach, l'oignon s'épluche assez vite et sans larmes.

Cela, parce que comprendre ne suffit pas. Il faut aussi guérir la blessure. Si vous avez compris à la suite de quel mouvement vous vous êtes cassé la jambe, très bien. Mais il faut guérir cette jambe d'abord.

Les fleurs du docteur Bach sont conçues pour ces trois buts :

* apaiser la souffrance,
* nettoyer les blocages,
* guérir émotionnellement.
Quand les sentiments blessés sont guéris, tout se remet en ordre. Parce que nous créons notre réalité. Nos pensées et nos actions, conscientes ou non, induisent des conséquences, favorables ou non.

Vous trouverez un tableau des propriétés et indications thérapeutiques des fleurs de Bach à la page suivante.

 

Psyel : 01 57 67 79 05 - 50 €/séance d'environ une heure par téléphone ou webcam