logo psychothérapie en ligne
photo
PSYEL

Psychothérapie en ligne

Menu
*

Accueil de Psyel

* Méthodes de psychothérapie

Maladies

* Symptômes de la Dépression nerveuse
* Sortir de la Dépression nerveuse
* Névrose hystérique
* T.O.C. symptômes et traitements
* Méthode de contrôle des Attaques de Panique
* Autoévaluation des Tocs selon l'échelle Ybocs
   

 

Développement Personnel:

*

Intérêt du développement personnel

* Méthode Jungienne ou américaine ?
* libérez-vous des blocages psychologiques et des souffrances anciennes
* Programmez-vous à la réussite
* Transformez-votre vie par la visualisation positive
* Comment visualiser

Fleurs de Bach

* Théorie des Fleurs de Bach
* Propriétés et indications thérapeutiques des Fleurs de Bach

Rêves :

* Analyse de rêves : méthode d'interprétation
* exemple de rêve symbolique
* exemple de rêve prémonitoire

Harcèlement :

* Harcèlement moral
* Contact

*

Règlement en ligne

 

 

Développement personnel :

Les Clés de la réussite

1 Intérêt du développement personnel
2 Développement personnel à l'américaine ou développement personnel à la manière de Jung ?
3 Se libérer des blocages psychologiques et souffrances accumulées
4 Programmez-vous à la réussite
5 Transformez-vous par la visualisation positive
6 Comment visualiser

 

2

Libération des blocages et nettoyages des souffrances du passé

Votre inconscient sait ce dont vous avez besoin, ce que vous pouvez faire ici et maintenant pour améliorer votre vie.

Pour réussir, il faut trouver ses points forts et les exploiter. Je me focalise moins que l'Ecole freudienne sur les traumatismes du passé. Il suffit de savoir ce qui est arrivé, pourquoi et comment éviter que cela ne recommence ou n'obère le futur. Après il faut tourner la page.

Si on le peut...

Si cela vous semble impossible, sachez qu'il existe des méthodes pour se libérer des émotions douloureuses. Il existe des moyens concrets : j'emploie préférentiellement la méthode des Fleurs de Bach. Ce sont des essences de fleurs à doses homéopathiques. Aucune toxicité. Et cela marche. Beaucoup plus rapidement que toutes les autres méthodes que j'ai essayé jusqu'ici. En quelques mois, j'ai guéri des gens qui étaient en analyse - infructueuse - depuis des années. Parce que la connaissance de la cause d'un problème ne suffit pas à guérir, quoiqu'en dise l'école freudienne, tant que la charge émotionnelle n'aura pas été évacuée.

Il existe aussi des approches conceptuelles : un même problème sera vécu et ressenti différemment s'il est perçu comme une trahison injustifiée, une agression incompréhensible et inévitable ou un défi. Il est évident que celui qui considère les coups durs de la vie comme un défi intéressant à relever, les vivra beaucoup mieux que celui qui se considère comme la malheureuse victime impuissante d'un monde injuste et cruel. Le premier vaincra et en récoltera les fruits, le second part vaincu d'avance.

La souffrance n'est pas une fatalité.Etre heureux, ce n'est pas une chance. C'est la conséquence d'un état d'esprit, c'est un choix de vie.

Il existe une loi fondamentale : nous attirons les expériences correspondant à nos convictions.

Certains rayonnent de bonheur, se sentent en parfaite sécurité et sont effectivement chanceux. D'autres se sentent des victimes impuissantes, et de fait, les ennuis sont toujours pour eux.

J'ai eu le cas avec une amie que je surnommerai "Calimero" : elle finissait à peine de me dire que de toute façon, si une tuile devait arriver ce serait pour elle, qu'à quarante ans, elle avait fini par s'habituer, cela avait toujours été comme ça depuis qu'elle était née.

Et vous savez quoi ? Avant que j'ai pu dire un mot, avant qu'elle n'ait fini sa phrase, elle s'est fait prendre à partie par deux ivrognes. Et je vous jure qu'elle n'avait rien fait pour ça. Elle ne les avait même pas regardé. Elle n'était nullement provoquante. La malheureuse s'habillait de toute façon pour passer inaperçue. Evidemment je les ai envoyés sur les roses. Evidemment ils se sont trouvés tout gênés et sont partis. Simplement parce que moi, je n'étais pas sur la longueur d'onde de la victimisation.

Le problème de cette amie était tout simple: enfant, elle s'était sentie négligée et avait intégrée la position de victime. En me parlant de ses problèmes, elle s'était remise dans l'état émotionnel de la victime. La sanction était tombée, immédiate : tu te vois victime ? Pas de problèmes. Exaucée !

Par conséquent, nous avons tout intérêt à nous mettre dans l'état mental du gagnant.

Cela implique un travail de développement personnel expliqué page suivante. Cela implique aussi d'effacer les souffrances anciennes qui nous pourrissent encore la vie aujourd'hui : pour cela, il y a la thérapie verbale en comprenant et exprimant le problème, les fleurs de Bach qui vont nettoyer l'état émotionnel négatif et éventuellement d'autres solutions : le sport est aussi génial pour le moral que pour le physique, certaines techniques de Chi Qong aussi, d'autres techniques mentales comme la visualisation positive ont des résultats étonnants.

Un conseil : si vous avez vécu des traumatismes dont vous ne vous êtes pas remis ou si vous vivez des choses très dures en ce moment, vous avez deux outils pratiques : l'humour - les blagues, les films drôles, tout ce qui peut vous faire rire- et le sport. Les premiers sont un antidote à la souffrance, le second donne de la force et permet de libérer ses tensions.

Vous avez un écueil à éviter : ressasser le problème, ce qui conduit à le revivre en permanence et renforce le sentiment de malheur, désespoir, injustice. Il faut faire le point une fois avec un psy pour libérer la parole, comprendre le pourquoi de la chose et comment éviter que cela ne recommence. Mais pas y penser en permanence. Si vous pensez que c'est plus facile à dire qu'à faire, c'est que vous avez besoin d'être épaulé(e).

 

Psyel : 01 57 67 79 05 - 50 €/séance d'environ une heure par téléphone ou webcam